banieres_EFER_01
Dropdown Four CSS-Menu
 
Index >  Matériel  > Accessoires
Accessoires

- Cathéter

Un détail apparemment mineur s’avère être en fait un élément essentiel qui peut simplifier considérablement une résection endoscopique. Il s’agit du cathéter d’aspiration, qui est la clé d’une résection par laser sans problèmes. Comme nous le verrons, ce cathéter a un rôle essentiel. Ils permettent de palper les lésions, d’aspirer les débris, les sécrétions et la fumée, de réaliser des aspirations bronchiques et d’injecter xylocaine, sérum physiologique et adrénaline.

Le diamètre de ce cathéter est très important, il ne doit pas excéder 3 mm. Il doit être transparent afin d’éviter d’absorber le rayonnement laser et de brûler ou fondre.

Il doit garder une rigidité pour ne pas se s’aplatir lors de l’aspiration et permettre de palper les lésions.




- Pinces

Le choix des pinces à biopsie a également son importance, leur diamètre doit être suffisamment petit pour pouvoir être placé le long de l’optique.

Les pinces optiques ne sont pas pratiques car elles prennent trop de place, sont difficiles à nettoyer et sont solidaires de l’optique ce qui augmente les risques de souillure des optiques.

Les pinces à corps étranger sont soumises aux mêmes contraintes, divers modèles sont disponibles, cependant, les plus utilisées sont les pinces dites « crocodiles ».

Elles ont un rôle essentiel dans la mise en place ou l’extraction des prothèses.


- Autres équipements

Les ciseaux sont très utiles, ils permettent de sectionner des fils, de couper des granulomes ou de faire des incisions radiaires dans les sténoses trachéales. Il est également possible de sectionner des prothèses trachéales.

Le bistouri est plus délicat à manier, il est rétracté dans sa gaine et peut sortir pour découper une sténose ou une lésion endotrachéale ou bronchique. Il faut être très prudent dans sa manipulation pour éviter de blesser les tissus sains.

Le coupe fil se présente comme un hameçon dont la courbe interne est coupante. Il s’avère être très pratique pour sectionner un fil de suture enclavé dans la muqueuse.



Le résecteur endoscopique se présente comme un tube fenêtré dans lequel coulisse un autre tube coupant.

Sous contrôle optique, il est possible de sectionner de volumineux granulomes ou des tumeurs de texture très solide.



Les ballons ne sont pas très efficaces pour dilater des sténoses, le tube du bronchoscope étant bien plus pratique. Ces ballons par ailleurs très onéreux sont parfois nécessaires pour faire se développer une prothèse et l’impacter dans la paroi.

On peut également utiliser un dilatateur mécanique qui a les mêmes effets mais a l’avantage d’être réutilisable.

Les lasers, les prothèses et leurs systèmes de mise en place ou même les fibroscopes peuvent également être considérés comme des accessoires du bronchoscope.

Porte fibre laser

Le porte fibre laser. Pour plus de précision, certains endoscopistes préfèrent placer la fibre dans un porte fibre qui se présente comme un tube coudé à son extrémité inférieure. Par simple rotation, on oriente la fibre facilement. Le film ci-dessous montre bien l’intérêt d’un tel dispositif.

 
monter
descendre
précédent
suivant